NATURE AU SOMMET 

2ème édition 

Nature au sommet, c’est le volet réflexif et participatif de Cirque au Sommet. Comme les artistes qui modifient leurs pratiques et mettent en scène leurs interrogations, Nature au sommet questionne notre rapport au monde et à l’environnement.


Pour y réfléchir, trois Conversations et une Enquête !

Nature au Sommet 2021

La pandémie nous a fait revisiter nos certitudes, elle a révélé des fragilités, celles de nos liens, celles de nos sociétés et ces fragilités plus personnelles, telles des failles dans nos édifices construits pour la performance. Le Covid, minuscule virus, a rappelé la présence de ce non-humain que nous négligeons souvent et qui fait partie de la nature tout comme nous.

Cette année, nous portons une attention particulière au FRAGILE. Cette part en nous qui vibre différemment, faille dans nos édifices et dans nos sociétés, la fragilité dit beaucoup de nos certitudes, de nos valeurs, de nos fonctionnements, individuels et collectifs.

Pour sa deuxième édition, Nature au Sommet se décline en deux temps

Les Conversations

Trois moments de réflexion et de discussion conviviale avec des invités aussi prestigieux que passionnants. Les 5, 6 et 7 août. Retrouvez le programme ci-dessous !

L’Enquête

Un dialogue différé sous forme de questions-réponses online. Vos réponses seront visibles sur le site et alimenteront également les Conversations !


Isabelle Pannatier : conception, programmation et animation de Nature au Sommet.

Ancienne directrice du Centre artistique de la Ferme-Asile

En collaboration avec Greg Zavialoff, Directeur du Festival

Jeudi 05 août

18h-19h30

Jardins d’Ycoor

Virus vivant

Le Covid a bouleversé nos vies, il a également modifié notre regard sur le monde. La conversation d’aujourd’hui s’intéressera au virus en lui-même en tant qu’organisme vivant, son fonctionnement, son inscription dans le vivant et dans la chute de la biodiversité. Nous questionnerons également notre rapport à la science, à la nature dont nous faisons partie, au non-humain, à l’espèce humaine qui met la nature à son service et aux conséquences qui s’ensuivent. L’équilibre du vivant est fragile, l’homme en prend tardivement conscience.

Raphaël Arlettaz 

Dr en biologie, professeur titulaire de biologie de la conservation à l’Institut d’Écologie et d’Évolution de l’Université de Berne, co-superviseur de la Station ornithologique suisse en Valais, auteur de nombreux articles.

Christophe Gallaz 

Écrivain et chroniqueur, notamment pour Le Matin Dimanche, Le Monde et Libération, auteur d’essais, de nouvelles, d’ouvrages pour enfants et de textes accompagnant des livres d’artistes.

Alexandra Royer 

Circassienne, diplômée de l’École nationale de cirque de Montréal, spécialiste du cerceau aérien et de la barre russe, a fondé la Cie Barcode, après avoir tourné avec Les 7 doigts de la main et les Cirques du Soleil et d’Éloïse.


Vendredi 06 août

18h-19h30

Jardins d ‘Ycoor

Virus éthique

La gestion de la pandémie pose des questions nouvelles qui concernent nos libertés, notre rapport à l’État, à la mondialisation. Notre société évolue rapidement, le changement climatique dans lequel nous nous inscrivons induit des conséquences économiques, une modification des comportements et des fonctionnements individuels et collectifs. Les rôles et responsabilités sont à examiner et à redéfinir. La fragilité s’inscrit ici peut-être dans nos démocraties, dans nos relations humaines, à protéger…

Luc Recordon 

Dr. en droit, avocat, ingénieur physicien diplômé (MS) EPFL, chargé de cours à la Faculté de biologie et de médecine de l’UniL, membre des Verts et ancien Conseiller aux Etats, co-directeur de la publication « Tumulte postcorona ».

Johan Rochel

Dr. en droit et philosophe, co-fondateur et co-directeur d’Ethix, laboratoire d’éthique de l’innovation, membre de la Constituante VS, auteur au think-tank foraus et blogueur au Temps, membre associé du centre d’éthique de l’UZH.



Samedi 07 août

11h-12h30

Jardins d’Ycoor

Virus au corps

Le virus s’est introduit dans nos corps, maladie et mort ont fait, et font encore, partie de nos quotidiens. Des distances dites sociales ont été édictées pour nous protéger mais elles ont eu des conséquences dont on prend peu à peu la mesure. La conversation de ce jour s’intéresse aux fragilités physiques, aux fragilités psychiques que le Covid a provoquées ou révélées. Et aux ressources : celles de notre système de santé, celles que nous pouvons mobiliser en nous.

Eric Bonvin

Médecin psychiatre & psychothérapeute, directeur général de l’Hôpital du Valais, professeur titulaire à la Faculté de biologie et médecine de l’UniL, spécialiste des questions d’éthique de la relation thérapeutique et des soins.

Philip Jaffé

Psychologue, professeur au Centre interfacultaire en droits de l’enfant de l’Université de Genève, vice-président du Comité des droits de l’enfant à l’ONU, auteur de nombreux articles et ouvrages.

Sara Koller 

Praticienne en

écopsychologie, diplômée en psychologie et en sciences de l’environnement de l’UniL.

Doctorante en FGSE, sa recherche

explore les conditions psycho-existentielles d’une culture économique de la

suffisance.


A vous la parole ! Votre avis nous intéresse 

Et vous, comment avez-vous vécu ces temps étranges du Covid ? Qu’est-ce qui a changé pour vous ? Les quelques questions de l’Enquête permettront à la fois de nourrir les Conversations mais aussi de prendre la température de vos états d’âme. Vous aurez accès à une sélection des réponses sur ce site !